Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique : Robotique : Les robots, une alternative au manque de main-d’œuvre

Le 15/03/2023 à 07:33 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique : Robotique : Les robots, une alternative au manque de main-d’œuvre

L’entreprise Lely Center Cholet a organisé une journée de démonstration au Gaec La Gravelle, à Montbert, dont l’atelier bovin lait bénéficie de plusieurs robots. Objectif prioritaire de l’exploitation, se dégager du temps.

On embauche ou on investit dans la robotisation ? C’est la question que se sont posées les associés du Gaec La Gravelle, à Montbert. « Mon père partait à la retraite, mon frère s’est installé et on a monté un atelier de poules pondeuses. On s’est interrogé si on conservait ou pas l’atelier lait. Face au manque de main-d’œuvre, on a validé l’idée de l’automatisation, en baissant le nombre de vaches. On cherchait une solution simple », explique Thomas Arnaud. Dès juin 2020, ils ont commencé par acquérir un robot d’alimentation, puis ils ont investi dans un aspirateur à lisier quand le moteur de l’ancien racleur à chaîne a cédé, puis dans un robot de traite en juin dernier. « Notre priorité est le gain de temps. Le week-end, on gagne deux heures par jour et on a moins d’astreintes pour la traite. Si on passe un peu plus tard, ce n’est pas un problème. Avant, on consacrait une heure et demie par jour, sept jours sur sept, à l’alimentation. Avec le robot, on y passe quatre heures par semaine avec une organisation plus souple », apprécie l’éleveur. Jeudi 23 février, une cinquantaine d’agriculteurs ont étudié les solutions de robotisation mises en place sur l’exploitation, lors d’une journée portes ouvertes organisée par l’entreprise Lely Center Cholet.

 

Une ration et sa livraison automatisées

« Le bol » se promène tout seul, sortant d’un hangar, allant vers la stabulation pour livrer sa ration et revenant à sa base. Le robot suit un cheminement de plaques métalliques en dehors du bâtiment et des capteurs embarqués aident au déplacement dans le bâtiment. Sous le hangar, se trouve ce que Lely appelle « la cuisine ». « On a un espace de stockage de tous les fourrages et des concentrés. Un grappin saisit le fourrage et remplit le bol. Le système n’est pas imposant, le bol fait 2 m3. L’idée est d’apporter de petites quantités mais de façon régulière dans la journée, pour avoir des rations fraîches à chaque passage. Le but de la cuisine est de libérer du temps à l’éleveur. Il programme sa ration une à deux fois par semaine, ce qui lui fait gagner sept heures de travail par semaine », souligne Hervé Clautour, responsable commercial chez Lely Center Cholet. Les minéraux sont stockés et ajoutés à la ration, avec une précision à 10 g près et à 100 g pour les concentrés. « Grâce à un pointeur laser, le bol peut évaluer ce que les vaches consomment en mesurant la quantité qu’il reste sur les tables d’alimentation. Par exemple, en début de pâturage, on peut mesurer au plus juste les rations nécessaires, se caler par rapport aux besoins réels des animaux, complète le commercial. Cela ne consomme que 3 à 4  € d’électricité par jour pour 220 animaux, ce qui représente une économie par rapport au fuel. »

Un an après le premier investissement en robotisation, le Gaec a poursuivi sur sa lancée avec l’équipement Discovery 120 Collector. Il s’agit d’un aspirateur à lisier. Ses passages sont programmés par l’éleveur via une application, ce qui représente encore un gain de temps. « Des capteurs embarqués et un gyroscope mesurent les distances. Avec le Collector, le bâtiment est toujours propre. Il passe dans toutes les zones du bâtiment et de façon plus régulière, au pied des logettes. Comme il est assez petit, il dérange moins les animaux. Il se vide dans une fosse à lisier », note Hervé Clautour. 

Enfin, en 2022, le Gaec a réalisé un dernier investissement avec un robot de traite. Les associés ont opté pour un Astronaut A5. Comme tous les robots de traite, ce sont les vaches qui choisissent quand elles vont à la traite. Le robot est équipé d’un bras hybride alliance entre l’électrique et le pneumatique. En effet, « le vérin pneumatique porte le bras du robot et les vérins électriques permettent de brancher avec précision. Le compresseur est donc moins utilisé ce qui permet de réduire la facture d’électricité. Ce robot peut générer 1 000 données par vache et par jour. Il renseigne sur l’état de santé de l’animal, sur ses performances… Il permet d’avoir des actions correctives sur sa prise de décision », argue Hervé Clautour. Thomas Arnaud le confirme, « ça nous apporte un appui technique pour l’alimentation, on peut modifier la ration. On a dû augmenter l’achat d’aliment extérieur mais qui a été largement compensé par la hausse de la production. On a une vraie performance économique, surtout quand on a une augmentation du prix du lait. On ne referait pas marche arrière aujourd’hui ». 

Le bras hydraulique du robot de traite permet d’économiser sur la facture d’énergie.

Programmé par une appli téléphone, l’aspirateur passe dans les travées pour recueillir les bouses et se vide dans la fosse.

Le robot retourne à sa base. Il a été distribué seul la ration programmée par l’éleveur, contenue dans le bol.


Delphine Cordaz

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire mise en relation foin 2024
Consultez la carte mise en relation foin 2024

Vidéo de la semaine

Conjoncture Laitière Cniel - Mai 2024
Les unes de la LAA
LAA du 14/06/24LAA du 07/06/24LAA du 31/05/24LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08