Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - La Loire à sec, les maraîchers mettent en place des techniques alternatives

INFAGRI85 // 02 51 36 82 04
Le 31/08/2022 à 08:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - La Loire à sec, les maraîchers mettent en place des techniques alternatives

Les producteurs de légumes sont également victimes de la sécheresse historique aggravée par plusieurs périodes successives de canicule.

L’été, la Loire peut devenir un fleuve peu profond dans le meilleur des cas. Or, cette année, la sécheresse a réduit son débit d'eau comme rarement auparavant et les bancs de sable sont à nu.
 
Cette situation inquiète les maraîchers de la vallée qui, historiquement, puisent directement dans la Loire. « Il y a longtemps, la vallée a été équipée d’un système d’irrigation provenant directement de la Loire. Le bas niveau de celle-ci induit une irrigation moins efficace et surtout un taux de salinité plus élevé qu'à l'habitude. Or, arroser avec une eau plus salée va fragiliser les cultures et impacter sur la qualité des productions », explique Anne-Claire Goyer, présidente de l’organisation de producteurs (OP) Ydéal et co-gérante d’une entreprise maraîchère située à Bouaye et Saint-Léger-les-Vignes.
 
« Aujourd’hui, la situation est compliquée entre le bas niveau de la Loire, la sécheresse et les épisodes successifs de fortes températures. Grâce aux techniques alternatives, nous sommes plus dans une optique d’économie et de recyclage de l’eau. Nous mesurons néanmoins des pertes de rendements de l’ordre de 30 à 50 % en fonction des productions liées aux fortes chaleurs », continue Anne-Claire Goyer.
 
Les douze maraîchers de l’OP Ydéal ont mis en place différents moyens pour réutiliser l’eau. Certains sites sont équipés de bassins de récupération d’eau de pluie, mais « à cause de la sécheresse, les niveaux n’ont jamais été aussi bas ». Ils permettent tout de même aux maraîchers d’arroser leurs cultures et de gérer leur stock d’eau.
 
Pour les productions sous serres en tomate et concombre, un autre système est mis en place. « Grâce au système de support de culture suspendue, nous parvenons à recycler le surplus d’eau que les plantes ne consomment pas. Nous pouvons alors réutiliser cette eau par la suite, ce qui nous permet d’économiser 30 % d’eau. En poireau, grâce au goutte à goutte, on réalise aussi une économie conséquente », conclut Anne-Claire Goyer.
 
Johanna Kerschenmeyer

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08