Agri44
Accueil > Actualités

Magazine - Hibiscus et Damien… une vieille histoire de complicité !

Le 30/10/2023 à 17:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Magazine - Hibiscus et Damien… une vieille histoire de complicité !

Damien Labour participera au concours départemental des prim’holstein, début décembre. Si le vêlage se déroule comme prévu, il emmènera Hibiscus, histoire de montrer la longévité productive de sa protégée.

Le regard un brin espiègle… Damien Labour, tout jeune homme de 22 ans, a l’œil qui frise quand il dévoile la vache qu’il compte présenter au prochain concours départemental de la race prim’holstein, le 8 décembre au lycée Derval . Hibiscus, du haut de ses neuf vêlages accomplis, sera certainement de la partie, si son dernier vêlage se déroule dans les temps. « Elle est habituée à marcher, elle est déjà dressée. C’est une vache très calme. C’est notre doyenne, la plus productive. Je veux montrer, avec elle, qu’une vache peut avoir une production énorme avec une belle longévité. Elle va détonner, ça sera bien ! », assure le jeune éleveur. Dans le champ où elle paît, Damien assure qu’il peut en faire ce qu’il veut… Et c’est vrai ! Elle ne se presse pas pour se lever en le voyant, zen ! 

« J’ai l’œil pour voir l’état de santé des vaches, c’est très important de bien connaître leur comportement. Je suis assez calme, c’est essentiel pour leur manipulation… mais c’est plus facile quand elles le sont aussi ! Il faut passer du temps avec les vaches. Elles ne sont pas « fausses » avec vous. Si vous êtes bons avec elles, elles sont plus dociles, c’est plus facile de travailler comme ça. J’apprécie les interactions avec les vaches », estime Damien.

Une lignée d’éleveurs

Damien Labour provient d’une famille d’agriculteurs. Une lignée qui s’est installée à Donges, avec ses grands-parents. Enfant, comme beaucoup, ce sont surtout les tracteurs qui lui mettaient la petite flamme dans les yeux. Adolescent, il a commencé à plus s’intéresser aux animaux. Mais quand on dit animaux, il faut surtout entendre « bovins » ! Il a suivi un cursus scolaire en lien avec sa passion : un bac CGEA obtenu en 2019 à Ploërmel, un certificat de spécialisation lait à Laval en 2020 et une autre année autour de la gestion au lycée de Kerlebost, dans le Morbihan. « J’ai fait un an et demi d’apprentissage dans une exploitation laitière à Derval qui faisait des concours, c’était mon objectif de voir comment ça se passait. On a été jusqu’au Space à Rennes. C’est intéressant de sortir des animaux de l’exploitation, de montrer le travail qu’on fait sur la génétique, de rencontrer d’autres personnes, même de Loire-Atlantique, qu’on n’aurait pas l’occasion de rencontrer sinon. On peut discuter de la manière de travailler. Dans les concours « au dessus », on parle avec des personnes qui travaillent dans des environnements différents des nôtres », apprécie-t-il. Dans la ferme familiale, une vache avait participé au concours du Salon de l’agriculture en 2001, à Paris. 

En plus d’Hibiscus, il se peut aussi que Niki soit de la partie. « Elle a des qualités sur la morphologie et un bon compromis avec la production. Elle en est à son 5e vêlage », détaille Damien. Il pourrait aussi compléter le cortège avec une génisse, à choisir parmi la centaine de vaches laitières de l’exploitation. « C’est une fierté de sortir des animaux. On peut confronter nos choix sur la génétique avec les autres. Sur la ferme, c’est mon oncle Dominique qui s’occupe plus de la génétique. On en discute tous les deux ». 

Salarié, pas contrarié !

Si Damien va présenter des animaux de la ferme de son père et ses oncles, pour le moment, il se confronte au salariat depuis un an et demi. Il a continué dans l’exploitation où il fait son apprentissage, puis dans une autre ferme laitière à Missillac depuis février 2023. Une situation qui lui va bien : « On découvre d’autres manières de faire, d’autres façons de voir. Ça permet aussi d’être dans le domaine que je voulais, sans responsabilité, sans le poids d’être patron. J’en profite pour faire tout ce que je peux faire autour ! ». Évidemment, l’objectif à moyen terme sera de revenir sur l’exploitation familiale dans les cinq à dix ans, quand une opportunité se présentera.

Delphine Cordaz
 

Le parcours de Damien Labour

  • 2019 : obtention du bac pro Conduite et gestion d’une entreprise agricole au lycée La Touche, à Ploërmel (Morbihan), en apprentissage

  • 2020 : obtention du Certificat de spécialisation en lait, au CFPPA de Laval (Mayenne) en un an, en apprentissage

  • 2021 : Formation @gripilote, autour de la gestion d’une exploitation, au lycée Kerlebost, à Pontivy (Morbihan), durant six mois.

  • Salarié

Gaec Le Magasin en chiffres

  • 100 vaches laitières

  • 60 blondes d’Aquitaine mères allaitantes, en naisseur-engraisseur

  • 1 bâtiment de volailles de chair de 1 200 m2

  • 330 hectares dont 160 hectares en marais.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 16/02/24LAA du 09/02/24LAA du 02/02/24LAA du 26/01/24LAA du 19/01/24LAA du 12/01/24LAA du 05/01/24LAA du 22/12/23LAA du 15/12/23
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08