Agri44
Accueil > Actualités

Magazine - Une agricultrice à la présidence du Ceser des Pays de la Loire

Le 07/02/2024 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Magazine - Une agricultrice à la présidence du Ceser des Pays de la Loire

Marie-Thérèse Bonneau, agricultrice vendéenne, vient d’être élue à la tête du Ceser.

A l’occasion de la séance d’installation du mardi 30 janvier, Marie-Thérèse Bonneau a été élue présidente du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) pour trois ans. Une fierté pour Dominique Rousseau, président de la FRSEA Pays de la Loire, Brice Dessartre, président de Jeunes agriculteurs, et François Beaupère, président de la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Son expérience, son ouverture, son attachement au dialogue avec des acteurs d’horizons divers et sa capacité à fédérer les énergies autour d’un projet commun sont des qualités reconnues chez Marie-Thérèse Bonneau et qui feront sa force pour présider le Ceser des Pays de la Loire.

Pourquoi cette candidature ?

Marie-Thérèse Bonneau : Jacques Bodreau (Medef) avait annoncé qu’il ne se représenterait pas à la présidence. Revenue au Ceser en juin 2023, je ne me destinais pas à être candidate. J’ai été sollicitée par plusieurs organisations, et en premier lieu la FRSEA, JA et la chambre d’agriculture pour envisager une candidature. Présidente du Ceser, c’est une lourde responsabilité. J’ai pris le temps d’y réfléchir et j’ai décidé d’être candidate car c’est un engagement qui s’inscrit dans ce que je porte depuis près de 25 ans dans mes engagements professionnels dans le réseau FNSEA et à la chambre d’agriculture.

Comment voyez-vous votre rôle de présidente du Ceser ?

Le Ceser est une assemblée très singulière. Habituellement, lorsque vous gagnez une élection, vous prenez tous les postes à responsabilité et vous décidez des orientations. Le Ceser, c’est tout autre chose. Certes, le président est élu par rapport au cap qu’il propose. Mais après l’élection, il doit travailler avec les 120 conseillères et conseillers. Le rôle du président, c’est de tenir le cap, d’être le garant du bon fonctionnement de l’assemblée, du respect des équilibres et de l’expression de tous les conseillères et conseillers. C’est aussi de veiller à ce que le Ceser reste à sa place. Le Ceser donne un avis sur les politiques régionales et apporte, par les travaux qu’il conduit, un éclairage aux décideurs, en particulier le conseil régional. Mais surtout, le Ceser ne fait pas la politique de région.

Vous parlez de cap. Quel sera le vôtre ?

Nous vivons dans un monde empli d’injonctions contradictoires. Nous vivons de nombreuses transitions : démographiques, sociétales, climatiques, économiques, sociales, écologiques, énergétiques, technologiques. Notre monde est devenu particulièrement complexe car toutes ces transitions sont interconnectées. Et nous le voyons bien en agriculture : il nous faut réussir à la fois la transition écologique (et la transition technologique doit nous y aider), préserver la souveraineté alimentaire, apporter des solutions pour la transition énergétique… Réussir toutes les transitions avec équité et solidarité est un défi considérable. Le Ceser doit prendre toute sa place dans le débat démocratique régional pour apporter son éclairage aux élus et aux ligériens.  

Que répondez-vous à ceux qui disent que le Ceser ne sert à rien ?

Le Ceser est méconnu. Le Ceser, c’est le lieu d’expression de la société civile organisée. Qu’est-ce que cela veut dire ? : quand vous mettez autour de la table 120 conseillers représentant une soixantaine d’organisations pour réfléchir à un sujet et formuler des préconisations. Notre société est confrontée à l’affaiblissement de la culture du débat au profit de la confrontation. Le Ceser, c’est un lieu de débat. Ces débats conduisent à trouver des consensus. Et à l’issue, nous votons. 

Un exemple ?

Sur le mandat précédent, le Ceser a conduit des travaux sur l’arbre. La première étape a été de produire des préconisations pour redonner sa place à l’arbre et à la haie au cœur de nos territoires, de façon pérenne. Ce rapport a été porté dans les territoires avec 17 réunions qui ont rassemblé près de 2 000 personnes. Les échanges ont enrichi la réflexion du Ceser et ont fait l’objet d’un deuxième rapport. C’est un incroyable travail qui a été mené selon une méthode innovante qu’il nous faudra reproduire sur d’autres sujets. La démocratie, c’est cela : faire travailler ensemble des représentants de la population, produire des idées pour les évaluer et les enrichir avec l’ensemble de nos concitoyens.

Propos recueillis par Michaël Sonet
 

C’est quoi le Ceser ?

Assemblée jumelle du conseil régional, le Ceser est obligatoirement saisi pour donner son avis, avant leur examen et leur délibération par le conseil régional, sur les documents relatifs au budget de la Région, à la planification stratégique régionale (schémas directeurs, contrat Etat-Région…) et aux orientations générales dans les domaines sur lesquels le conseil régional est appelé à délibérer.

Le Ceser peut également répondre aux demandes d’avis et d’études de la présidente de la Région sur des sujets économiques, sociaux, culturels ou environnementaux. Il conduit enfin de sa propre initiative des études prospectives ou liées à l’actualité sur toute question à caractère économique, social, culturel et environnemental d’intérêt régional et interrégional.

Les travaux sont conduits au sein de six commissions : santé-social, économie-emploi-recherche-innovation, mobilités-infrastructures-énergies, aménagement-environnement, éducation-formation-métiers, culture-patrimoine-sport-tourisme-vie associative.

La nouveauté de ce mandat réside dans la mise en place de cinq groupes d’appui, garant de la transversalité des travaux : Europe, Evaluation, Budget, Plans/schémas, Coopération/territoires.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24LAA du 22/03/24LAA du 15/03/24LAA du 08/03/24LAA du 01/03/24LAA du 23/02/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08