ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Quelle place pour l’arbre en élevage allaitant ?

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 29/09/2021 à 10:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Quelle place pour l’arbre en élevage allaitant ?

Replacer l’arbre au cœur de l’élevage allaitant, c’est l’ambition de la chambre d’agriculture Pays de la Loire. Depuis un an, l’étude Arbovie expérimente les capacités des arbres en termes de confort au pâturage, d’économie de fourrage, de mieux être des bovins. 

Comment réintroduire des arbres pour protéger les animaux des fortes chaleurs ? Est-ce que les copeaux de bois peuvent substituer la paille ? Est-ce que l’arbre peut être une réponse à la raréfaction des ressources fourragères certaines années ? Dans quelle mesure il permet de créer des zones pâturables plus longtemps ? Et l’hiver, sa fonction protectrice peut-elle aussi être valorisée pour permettre de reculer la date d’entrée en bâtiment des animaux ? 
Autant de questions que doit aborder le projet Arbovie porté par la chambre d’agriculture Pays de la Loire. Depuis l’automne 2020, la ferme expérimentale des Etablières, à La Roche-sur-Yon (85), accueille les premières phases de cette expérimentation dont l’ambition est « de remettre l’arbre au cœur de l’élevage allaitant et d’en faire un levier pour plus de résilience face aux changements climatiques », indique Sixtine Fauviot, responsable de la ferme consulaire qui compte 30 km de haies. 
Quatre axes guident cet objectif : l’arbre comme fourrage ; comme abri ; comme moyen de protection ; comme sources de co-produits. A cela s’ajoute une question clé, celle de l’entretien de ces surfaces arborées.
« Nos expérimentations doivent permettre de mieux identifier comment utiliser les haies existantes de façon intelligente », précise Laure-Anne Merle, ingénieure en projets de recherche à la ferme des Etablières. « Aujourd’hui, les champs sont polyvalents, note Sixtine Fauviot. L’intérêt des haies doit tenir compte de la rotation des cultures et du pâturage. » 
Mais les données objectives et précises manquent pour décliner des solutions plus largement. « Il existe des expérimentations dans d’autres régions que la nôtre mais les essences peuvent être différentes et certains aspects peuvent être encore moins explorés comme l’impact de l’épandage des copeaux de bois sur les parcelles », précise Laure-Anne Merle.
Le projet Arbovie durera trois ans. Plusieurs agriculteurs de Vendée et de Loire-Atlantique qui ont déjà une certaine expérience de l’usage des haies et de leurs ressources viendront enrichir les actions tests. 


Catherine Baty
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

En direct de Tech'Elevage

Les unes de la LAA
LAA du 04/12/21LAA du 26/11/21LAA du 19/11/21LAA du 11/11/21LAA du 05/11/21LAA du 29/10/21LAA du 22/10/21LAA du 15/10/21LAA du 08/10/21
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
www.alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08