ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Agri44
Accueil > Actualités

À Varades, une récolte sauvée

INFAGRI85 // 02 51 36 82 04
Le 05/10/2021 à 10:36 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
À Varades, une récolte sauvée

Malgré le gel du mois d’avril, le Verger de la Haie ne connaît aucune perte de récolte.

Après plusieurs jours d’interruption, la récolte de pommes a repris doucement cette semaine. Les variétés précoces (comme Elstar, Gala, Pirouette) ont commencé à être cueillies dès le 1er septembre, puis il a fallu attendre que les autres viennent à maturité. Au Verger de la Haie, à Varades – Loireauxence, les saisonniers sont répartis en groupe de six sur quatre machines : deux personnes à chaque niveau permettant ainsi de cueillir les pommes en haut et en bas des arbres. Malgré le contexte sanitaire mondial lié à la Covid-19, il n’y a pas eu de souci pour embaucher « mais les candidats sont venus sur le tard », remarque le gérant Jérôme de Robillard. Comme la saison dernière, les gestes barrière sont scrupuleusement appliqués et, de plus, trois quarts des saisonniers sont vaccinés.

Du côté des arbres fruitiers, « selon les variétés, nous avons dix à quinze jours de retard par rapport à 2020 », souligne Jérôme de Robillard. La raison de ce retard : un temps couvert et de la pluie. Une météo peu clémente pour les fruits qui ont donc grossi lentement. « Nous avons des pommes de plus petits calibres que d’habitude », note l’arboriculteur. Pour ce dernier, qui a été salarié pendant dix ans dans cette exploitation avant de la reprendre, 2021 est sans aucun doute une année atypique, « mais le résultat est là ». En effet, la qualité est présente, les fruits de certaines variétés peuvent avoir des marques de flammes de gel ici ou là mais sans gravité et, surtout, Jérôme de Robillard n’a perdu aucun kilogramme de sa récolte. 

« Lors du gel du mois d’avril, pendant quatre nuits, nous avons créé un écran de fumée en brûlant du foin pour protéger les fruits. À ce moment-là, nous avons été très bien entourés. Des collègues et des amis sont venus nous rendre service. C’est ce qui a sauvé la totalité de la récolte. » Chaque nuit, 30 tonnes de foin ont été brûlées sur toute la surface, soit 10 ha destinés à une coopérative et 5 ha dédiés à la vente directe et à la vente en bord de verger. « Nous avons passé quinze nuits sans dormir mais, au final, nous sommes parvenus à maîtriser la gelée, c’est une très bonne chose », se satisfait celui qui, depuis son installation en 2016, a déjà dû avoir recours deux fois à la fumée et a gelé une fois. En cinq ans, à ces trois années difficiles s’ajoute donc 2021, mais avec une issue bien plus favorable.

Estelle Bescond

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

En direct de Tech'Elevage

Les unes de la LAA
LAA du 04/12/21LAA du 26/11/21LAA du 19/11/21LAA du 11/11/21LAA du 05/11/21LAA du 29/10/21LAA du 22/10/21LAA du 15/10/21LAA du 08/10/21
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
www.alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08