Agri44
Accueil > Actualités

Charges de mécanisation - Extension de garantie et contrat de maintenance… Quelles sont les tendances ?

Le 27/12/2023 à 11:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Charges de mécanisation - Extension de garantie et contrat de maintenance… Quelles sont les tendances ?

Après deux ans de période de forte inflation et une évolution du coût d’achat du machinisme, comment évolue la notion de contrat d’extension de garantie et celle des coûts de maintenance. Dominique Louineau, directeur commercial à la Suoma, l’un des acteurs concessionnaires, nous expose les tendances actuelles.

Comment les agriculteurs appréhendent l’achat de leur matériel motorisé avec ou sans extension de garantie constructeur ?  

Dominique Louineau : La tendance actuelle, quels que soient les constructeurs, est justement au renforcement de ces garanties. Elles sécurisent l’achat d'outils dont le prix initial est de plus en plus plus conséquent. 

Au prix de l’achat du matériel, les clients raisonnent avant tout coût d’utilisation moyen ramené à l’heure sur une période d’utilisation.  Le but est d’éviter qu’une charge fixe soit influencée par des évolutions des charges variables. Afin de sécuriser l’achat, il leur est donc proposé une extension de garantie, le maxi care chez Claas par exemple. La règle consiste à définir le nombre d’heures à engagement variable jusqu’à 1 250 heures annuelles, le tout sur une durée elle aussi variable jusqu’à cinq ans. Cette solution, propre à chaque constructeur pour ses modalités de mise en œuvre, a pour but de sécuriser le client dans son investissement. Cette notion est intégrée dans le prix. Le schéma le plus classique est la solution avec franchise de 150 € sur une durée de garantie de quatre ans (un an constructeur et trois ans extension de garantie) pour un volume de 500 heures/an.  La solution avec franchise est la base car sinon le moindre sinistre enclencherait une majoration du risque et des coûts. 

Est-ce un package unique ou existe-t-il des solutions modulables ? 

En règle générale, la partie maintenance peut être dissociée à condition que la maintenance soit assurée par le concessionnaire et l’utilisation de consommable et lubrifiant soit issue de la concession. La solution est au choix chez Suoma, soit le contrat de garantie seul, soit le contrat de garantie + maintenance avec une tolérance pour que l’approvisionnement en consommable ne soit pas exclusivement réalisé en concession et sous réserve que les codes API utilisés soient conformes au cahier des charges constructeur. La solution la plus complète prévoit qu’en cas d’intervention le véhicule puisse être géolocalisé avec puce* indiquant à distance le seuil d’intervention, c’est « la full garantie ». En résumé, le champ est assez libre chez la plupart des acteurs et c’est le cas à la Suoma. Si l’on raisonne sur le domaine de l’après-vente, l’objectif est d’avoir toujours le suivi du produit, les étapes d’entretien préventives devront donc être réalisées avec visite obligatoire au minimum une visite annuelle ou fonction du nombre d’heures réalisées. 

Le Crédit-bail et location financière sont-ils de plus en plus présents ? 

Ces solutions de financement visent à renforcer la notion de garantie et à sécuriser le locataire, le loueur et le concessionnaire. La tendance est de plus en plus d’actualité. Le premier constat dans un contexte de pénurie de personnel dans le monde agricole, c’est qu’il y a sur les exploitations ou dans les Cuma de moins en moins de personnes pour assurer l’entretien. Second critère à prendre en compte, le coût d’intervention en dépannage, avec des prix aux alentours de 75 € de l’heure, sans compter le temps d’inactivité lorsque le matériel est immobilisé en cas de panne. La vente d’une extension de garantie comprend, chez Suoma, le prêt de matériel en cas d’immobilisation trop longue, sinon ce sera une proposition de location (sous réserve des disponibilités du moment). 

Quels types de matériels peuvent être intégrés dans ces contrats ? 

Chez Claas, tous les produits de la marque sont pris dans les extensions de garantie : tracteurs, ensileuses, télescopiques, moissonneuses-batteuses, presses à balles rondes et cubiques, outils tractés pour la récolte. Et en cas de reprise, le prix de la machine sera revalorisé, si lors de son achat initial, le contrat incluait l’extension de garantie faite avec la maintenance. Face à la forte hausse des taux d’intérêt, de plus en plus fréquemment des Cuma, notamment, ont recours à solution de location courte durée, pour leur primo acquisition de moissonneuses, ensileuses, presses de bottes cubiques. Elles retiennent le principe de location avec un coût à l’heure d’utilisation. Dans le cadre de la location, le contrat peut prévoir d’office la garantie avec la maintenance. L’option prévoit le rachat par le concessionnaire ou la poursuite avec renouvellement du contrat.  

Avec le nombre de clients qui optent pour ces solutions, le concessionnaire a aussi une visibilité sur le planning de ses interventions à prévoir. En tenant compte de l’impératif métier, il faut de toute façon répondre présent lors des pics de travail, en cas de sollicitation pour réparation. Le reste de l’année, le concessionnaire peut programmer ses interventions et diluer le travail sur l’année avec des périodes de maintenance.  Pour un concessionnaire local, ses atouts restent et demeurent la proximité et le service. Dans le choix de ses investissements, l’agriculteur est conditionné par un ensemble de facteurs, la Marque fait vendre, le Service permet de fidéliser et ses offres d’extension de garanties aident à finaliser et sécuriser des dossiers.  Il faut savoir que 60% de l’activité commerciale se concentrent sur cinq mois, du 1er septembre au 31 janvier. L’évolution des délais de livraison constructeurs avec un retour progressif à la normal (trois à quatre mois contre dix mois précédemment) aura néanmoins marqué les esprits. Cela se traduit par des anticipations de commandes à la fois dans le réseau de concessions mais aussi chez les agriculteurs. Pour un concessionnaire, réduire les délais de livraison est aussi un moyen de sécuriser la reprise et la revendre plus vite.

Propos recueillis par Michel Paillusson

*selon le respect de la RGPD

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 01/03/24LAA du 23/02/24LAA du 16/02/24LAA du 09/02/24LAA du 02/02/24LAA du 26/01/24LAA du 19/01/24LAA du 12/01/24LAA du 05/01/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08