ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Agri44
Accueil > Actualités

Des résultats stables dans l’ensemble

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 08/11/2021 à 10:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Des résultats stables dans l’ensemble

Selon les données de Seenovia, la performance laitière des élevages de la région repart à la hausse.

Après une stagnation, la performance laitière des 5 272* élevages en contrôle de performance officiel suivis par Seenovia (Pays de la Loire et Charente-Maritime), toutes races confondues, remonte : + 100 kg de  lait brut par vache. « La tendance des exploitations laitières est d’intensifier la productivité par vache », note Frédéric Tattevin, responsable de Marché et Économie-Projet à Seenovia, lors de la présentation des résultats technico-économiques en bovins lait, bovins viande et caprins, début octobre. En revanche, aucune évolution n’est à noter sur le nombre de lactations par vache : il se maintient à 2,3 (2,6 en montbéliarde). « On élève toujours autant de génisses ce qui amène les éleveurs à réformer plus vite », relève Frédéric Tattevin. 
Alors que le prix du lait est stable sur la campagne (364 €/1 000 litres en moyenne, avec les primes), le coût des concentrés (307 € sur douze mois) a connu une forte hausse cet été. A fin août, cette augmentation ne se faisait pas encore ressentir dans l’évolution des charges des élevages. « Le coût des concentrés restait à 60 €/1 000 l en juin. Cela peut s’expliquer par le prolongement du pâturage, mais aussi par la vigilance des agriculteurs face à cette hausse des prix », analyse le responsable Marché et Économie-Projet. 
La marge sur le coût alimentaire est stable, à 215 €/1000 l mais « on devrait sentir une augmentation des charges dans les prochains mois. La gestion de la distribution des aliments et la qualité du fourrage feront la différence. La tendance sur le coût du soja risque d’être durable. Il est donc pertinent de mener une réflexion sur l’autonomie protéique », souligne Frédéric Tattevin. En ce sens, le projet Protéco, soutenu par la Région, va être conduit par Seenovia et permettra d’évaluer le degré d’autonomie des exploitations et de définir les leviers à actionner. 
Les élevages se situant dans le meilleur quart en termes de résultats économiques, ont, en général, un meilleur prix du lait. « Les mieux payés, à 385 €/1 000 l, ont un peu plus de charges (+ 4 €), cela correspond au coût alimentaire, notamment pour ceux qui sont en non-OGM. Pour eux, on remarque que le prix du lait se transforme en marge brute, donc, il y a une corrélation entre le prix payé et les résultats des exploitations : si on est mieux payé, on obtient une meilleure marge brute. » 

*Soit 80 % des élevages bovins lait de ce secteur.

Estelle Bescond
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

En direct de Tech'Elevage

Les unes de la LAA
LAA du 04/12/21LAA du 26/11/21LAA du 19/11/21LAA du 11/11/21LAA du 05/11/21LAA du 29/10/21LAA du 22/10/21LAA du 15/10/21LAA du 08/10/21
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
www.alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08