Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Cette année, certains céréaliers misent sur le tournesol

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 11/05/2022 à 15:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Cette année, certains céréaliers misent sur le tournesol

800 €, c’est le prix actuel de la tonne de tournesol. Certains céréaliers ont alors fait le pari d’en semer davantage cette année.

D’habitude, Alexandre Fricaud, céréalier à Saint-Vincent-des-Landes, sème entre 12 et 18 ha de tournesol sur ses 170 ha de SAU. Mais cette année, il a décidé de doubler sa sole de tournesol. « J’ai remplacé mes 11 ha de maïs grain par du tournesol. J’ai eu de la chance car mon fournisseur en avait encore et, au vu des prix, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais ! » Il y a à peine deux ans encore, la tonne de tournesol se négociait près de 350 €. Aujourd’hui, elle en vaut 800 €…

Moins gourmande en intrants
Mis à part son prix extrêmement attractif, le tournesol présente plusieurs avantages clés dans le contexte actuel : « C’est une culture de printemps moins gourmande en azote et en eau que les autres. Et si elle est récoltée au bon moment, il n’y a pas de frais de séchage. » La culture se sème sur des sols séchant et ne demande pas d’irrigation. Bonne nouvelle donc pour les terres séchantes d’Alexandre Fricaud, initialement dédiées au maïs. Et hasard, ou coup du destin, le céréalier vient d’ailleurs d’acheter une batteuse et dispose d’une coupe de tournesol, essentielle pour la récolte. « Alors que je ne suis pas équipé pour le maïs et que je dois à chaque fois faire appel à un prestataire ! » Le système racinaire en pivot du tournesol participe à la bonne structuration du sol et en fait un excellent précédent pour le blé.

Réussir l’implantation
Mais la culture du tournesol n’est pas toute rose et se révèle pleine de surprises…« On a dû utiliser à plusieurs reprises des canons effaroucheurs pour faire fuir les pigeons qui venaient manger les graines dans les parcelles. » L’une des principales difficultés du tournesol est la réussite de l’implantation et de la première levée. Les onze premiers hectares plantés le 14 avril ont bien levé malgré les nuisibles mais le céréalier reste vigilant pour les quinze hectares restants.
Enfin, il est conseillé de ne pas trop traîner pour semer ses tournesols. « Il faut le faire courant avril, au risque de perdre des quintaux à la levée. » Un semis tardif entraînera aussi une récolte tardive délétère pour le taux d’humidité. « Quand je récolte en septembre, je ne rencontre pas de difficultés pour obtenir des taux d’humidité de 9-11%, ce qui correspond à la norme. »
En tout, ce sont 25 ha de la variété oléique Syngenta que le céréalier a semés. « Si on fait 20 quintaux à l’hectare, ce serait l’idéal ! »

Marie Hilary
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : J'ai un handicap, quelles sont les aides pour continuer à travailler
CONSULTATION ZNT
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 30/09/22LAA du 23/09/22LAA du 16/09/22LAA du 09/09/22LAA du 02/09/22LAA du 26/08/22LAA du 19/08/22LAA du 05/08/22LAA du 29/07/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08