Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Comment réussir ses engrais verts ?

INFAGRI85 // 02 51 36 82 04
Le 09/05/2022 à 08:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Comment réussir ses engrais verts ?

Jeudi 28 avril à Vallet, une journée technique viticole a été organisée par la chambre d’agriculture sur l’intérêt de l’implantation d’engrais verts pour la fertilité des sols.

Jeudi 28 avril, au domaine Duvallet à Vallet, une cinquantaine de vignerons et de concessionnaires se sont réunis dans les vignes pour une journée technique sur les engrais verts, organisée par la chambre d’agriculture.
« C’est notre première année en conversion bio et nous avons semé mi-octobre des mélanges d’engrais verts », présente Stéphane David, associé du domaine Duvallet. D’habitude, le vigneron laisse ses parcelles s’enherber avec la flore indigène. Mais pour apporter un peu de matière organique dans ses sols et aérer sa structure, il a testé un couvert à base d’avoine et d’orge (semences fermières biologiques). Fin avril, vient l’heure de la destruction du couvert et, là, de nombreux choix s’offrent aux vignerons. « Ils peuvent choisir de coucher le végétal pour créer un paillage ou le broyer », explique Florent Banctel, conseiller viticole à la chambre d’agriculture. Plus la destruction du couvert sera fine, notamment via broyage, et plus l’assimilation de la matière organique par le sol sera rapide après enfouissement. »
Ainsi, il faut compter au mieux deux mois et demi pour que l’ensemble du couvert soit assimilé. « Le couvert est une source d’azote pour la vigne et il restructure le sol. »

Pour appuyer ses propos, Florent Banctel a fait intervenir Guillaume Cavillac, conseiller en grandes cultures à la chambre d’agriculture. Avec les vignerons, ils ont étudié deux profils de sols. Sur le premier, il n’y pas eu de semis tandis que sur le deuxième a été implanté un mélange d'avoine et d’orge (voir illustration 1). « Dans le cas du semis, la terre se dissout bien dans l’eau, ce qui traduit une bonne stabilité structurale », indique Guillaume Cavillac. L’application de bleu de méthylène a mis en évidence le trajet de l’eau dans les différents horizons des sols. « Dans le cas où il y a semis d’engrais verts, l’infiltration de l’eau est plus profonde : 10-15 cm. Elle évite l’apparition d’une croûte de battance. » Dans les deux cas, la semelle du disque est visible. « Une seule année de semis est donc insuffisante pour obtenir un sol poreux, bien aéré et structuré, ajoute Florent Banctel. On recommande de détruire le couvert lorsque le stade floraison arrive. » Sinon, le végétal aura le temps de se lignifier et le sol consommera une partie de l’azote pour digérer le couvert. « Or, on veut que cet azote soit au maximum exploité par la vigne. »

Rouleau, broyeur, disque…
Une multitude d’outils sont à la disposition des viticulteurs pour détruire leurs couverts. Un simple rouleau, type Faca, couchera et pliera le végétal, l’empêchant de repartir. « Cette technique fonctionne bien avec des céréales à paille, précise Gérard Besnier, formateur au Centre de formation et de conseil en agroéquipement (Éfea). Car la céréale est une plante annuelle avec une tige en forme de tube. Une fois que la tige est pliée tous les 10-15 cm, elle ne peut pas repousser. » Avec ce type de matériel, il faut tout de même être vigilant pour ne pas remonter de la terre. « Sinon des graines de flore indigène sont ramenées à la surface et un nouvel enherbement non souhaité apparaît. » Le rouleau Faca s’adapte aussi très bien à un couvert dense et aux légumineuses tant qu’elles sont suffisamment développées. « Si l’objectif est de ne pas déstructurer son sol, le rouleau est l’outil le plus recommandé », complète Florent Banctel.

Une nouvelle innovation primée au Sival 2022, le roto-scalp, a un peu la même fonction puisqu’il émotte la terre : « Il peut s’équiper d’une lame ou de disques à dents pour la destruction du couvert mais aussi être associé à un semoir pour l’implantation », explique le conseiller. Avec cette technique, le végétal est davantage déraciné. Les disques émotteurs sont utiles pour retourner la terre en créant des mottes. « Ça fonctionne bien avec l’avoine et l’orge, un peu moins pour la luzerne », précise Gérard Besnier.
Enfin, si le viticulteur souhaite davantage broyer son couvert, les broyeurs mixtes, à marteau ou à fléaux sont préconisés. « Les broyeurs hachent finement le couvert, même les fortes densités. Le réglage de la hauteur de coupe permet de restituer plus ou moins de biomasse et de préserver un sol faiblement exposé au soleil », indique Florent Banctel.

Quand semer ?
Le principal souci avec les engrais verts, c’est de trouver le bon moment pour semer… « Car le moment idéal, c’est pendant les vendanges ! », s’exclame Stéphane David. En effet, un trop mauvais temps à l’automne peut compliquer l’implantation et le couvert ne lèvera pas bien. Cette année, Stéphane David va essayer de vendanger et de semer en même temps. « Avec des semences fermières, une autre difficulté s’ajoute : pas toujours bien triées, les graines peuvent bourrer dans la machine et ralentir le semis. »
Vincent Barbier du domaine des Trois Toits, à Vertou, a lui aussi fait des essais mais avec des graines bios certifiées : « Ça évite un peu les soucis de granulométrie. » Afin de ne pas se surcharger de travail, il a décidé qu’il sèmerait avant vendanges.
Enfin, le plus important est bien sûr de se lancer. « Commencez avec ce que vous avez sous la main et faites des essais », conclut Florent Banctel.

Marie Hilary

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Guerre Ukrainienne : Christiane Lambert
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 26/05/22LAA du 20/05/22LAA du 13/05/22LAA du 06/05/22LAA du 29/04/22LAA du 22/04/22LAA du 15/04/22LAA du 08/04/22LAA du 01/04/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08