Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Ne bafouons pas l’agriculture

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 21/01/2022 à 15:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Ne bafouons pas l’agriculture

La FNSEA 44 et JA 44 demandent aux élus de Divatte-sur-Loire de renouer le dialogue avec les agriculteurs concernant le classement de chemins, car une jeune exploitation agricole est mise en péril à cause d’un projet politique.

La commune de Divatte-sur-Loire mène une ardente politique d’aménagement de son  territoire et tout particulièrement sur les chemins utilisés uniquement par l’agriculture, qui malmène et laisse sans voix le monde agricole. Nous sommes plus que convaincus que les chemins, composantes essentielles de nos campagnes, doivent être valorisés. Ils font partie d’un maillage essentiel de nos territoires ruraux et possèdent différentes fonctionnalités. Ils façonnent nos paysages, sont un outil de préservation d’une biodiversité (haies, arbres et bosquets, mares et zones humides) et ont une utilité et une histoire, surtout pour nous, agriculteurs.
Il existe mille et une manières de valoriser nos chemins et nos paysages mais bafouer l’agriculture, l’élevage et les exploitations qui ont contribué au fil des années à leur mise en valeur est tout simplement inadmissible. Le monde agricole est outré de la désinvolture avec laquelle la commune traite l’agriculture et l’installation sur son territoire.  
Madame le Maire de Divatte-sur-Loire se targue pourtant d’un tissu rural dynamique, d’une activité  agricole et viticole « présente, bien présente dans l’économie locale » et qui « apporte une forte valeur ajoutée au territoire » mais n’hésite pas, au nom du classement de quelques chemins, à mettre en danger la viabilité d’une jeune exploitation agricole.  
Cette jeune exploitation agricole, le premier élevage allaitant certifié Haute valeur environnementale (HVE) de Loire-Atlantique, et participant, depuis plusieurs générations, à la préservation d’un bocage situé dans un cœur de biodiversité majeure reconnu, devra cesser son activité agricole. Son assise foncière est en passe d’être démantelée pour créer des chemins sans issue ou qui emmèneront les randonneurs au milieu des pâtures et des animaux. Accessoirement, ces futurs chemins diviseront et enclaveront des parcelles de pâtures tout en privant les animaux de points d’eau. Ceci les exposera aux dangers des crues. Dans ces conditions, le pâturage des animaux devient impossible. Malheureusement, pour un élevage  allaitant, ne pas faire pâturer ses animaux est inconcevable. 

Non content d’enterrer une exploitation agricole économiquement viable, ce futur aménagement  condamnera une zone classée ZNIEFF* 1 et 2 reconnue comme cœur de biodiversité majeure au niveau  des documents d’urbanisme locaux. Dans le cas présent, des arbres vont devoir être arrachés pour ouvrir un chemin et amener une perturbation quasi-permanente du milieu. Cette modification permanente du milieu créera un mitage définitif de cet espace rural jusqu’alors préservé. Enfin, la question de la circulation et de la sécurité des randonneurs qui vont être amenés à passer sur ces chemins n’a pas été anticipée par Madame le Maire, un sujet qui relève pourtant de la compétence de l’édile.  
Dans ces circonstances, nous sommes incrédules quant à la pertinence du projet de la commune qui  n’assure pas la sécurité des activités agricoles et, pire encore, n’attache aucune importance à rendre compatible l’exercice des diverses fonctionnalités dans son territoire.  
Les agriculteurs ont bien entendu tenté la médiation. Là encore, nous sommes abasourdis par la « non communication » de la commune qui a tout bonnement refusé la médiation proposée par la chambre  d’agriculture.  
Nous portons une agriculture de progrès, rémunératrice pour le producteur, accessible à tous, engagée dans la transition écologique et composée d’exploitations viables, vivables et transmissibles. Nous croyons en notre souveraineté alimentaire, en notre agriculture française, économiquement viable et respectueuse de l’environnement qui l’entoure. Il est essentiel que les élus de la commune de Divatte-sur-Loire retrouvent la voix de la raison et acceptent la voie du dialogue avec les agriculteurs.  

*Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique.




Réaction à l’article La FNSEA soutient Olivier Suteau paru dans Ouest-France (mercredi 12 janvier)
L’article commet deux graves amalgames que nous ne pouvons pas taire :

  • • Ainsi rédigé, il laisse penser que la FNSEA 44 oppose activité agricole aux activités de loisirs, il n’en est rien, le cas échéant. La FNSEA 44 réitère sa position : les différentes fonctionnalités d’un chemin en milieu rural doivent être préservées. Il est tout à fait possible de concilier agriculture, loisirs et environnement à partir du moment où la viabilité d’une exploitation agricole n’est pas mise en danger, qu’il ne signifie pas la destruction d’un écosystème présent depuis des décennies et que la sécurité de tous (randonneurs et agriculteurs) soit assurée.
  • • L’article parle enfin de « chemins publics » auxquels la FNSEA 44 ne s’opposerait pas « mais sans bafouer l’agriculture ». Nous n’avons jamais parlé de « chemins publics », expression qui nous semble être un abus de langage dans le contexte qui nous préoccupe. Nous nous permettrons simplement de rappeler que la vocation première des chemins en milieu rural pour les agriculteurs est d’exercer leurs métiers : circulation d’engins agricoles, mouvements des animaux, participation à un écosystème agro-environnemental riche.
L’affaire est suffisamment complexe pour laisser de telles approximations qui pourraient être préjudiciables aux agriculteurs et engendrer davantage de crispations en milieu rural.

D’après communiqué de presse de la FNSEA 44 et JA 44

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Guerre Ukrainienne : Christiane Lambert
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 26/05/22LAA du 20/05/22LAA du 13/05/22LAA du 06/05/22LAA du 29/04/22LAA du 22/04/22LAA du 15/04/22LAA du 08/04/22LAA du 01/04/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08