Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Tension sur la disponibilité en azote

Stéphanie Michel - webmaster
Le 03/11/2022 à 14:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Tension sur la disponibilité en azote

Alors que les semis ont bénéficié de conditions météorologiques favorables, les agriculteurs restent inquiets sur la possibilité de se fournir en azote dans les prochains mois.

Les agriculteurs ont eu des sueurs froides en cette période des semis. La pénurie de carburant due à la grève a bien failli tourner au vinaigre. Chacun s’est débrouillé pour se fournir, même en quantité réduite, mais « si la grève avait été reconduite cette semaine, on aurait été mal », estime Mickaël Huneau, agriculteur à Moisdon-la-Rivière. Il n’empêche que les prix ont atteint des niveaux qui vont forcément se ressentir sur les trésoreries.
La tension sur l’azote inquiète également les céréaliers.  « Des usines sont arrêtées. Le retard accumulé n’est pas rattrapable même si tout rouvrait demain. Elles sont déjà en surcapacité, trois fois ce qu’elles font d’habitude. Il risque d’avoir des tensions. Est-ce que tout le monde pourra avoir ses quantités ? Et choisir de baisser la quantité d’azote, c’est dangereux car on remet en cause le rendement. Avec les coûts de production qui explosent, il faut conserver un certain rendement. Il faut que les prix des céréales restent corrects ! Si on n’a pas d’azote, on n’a pas de rendement et les charges sont déjà là ! », alerte Nicolas Favry, céréalier à Nort-sur-Erdre.

Vent, pluie salvatrice et températures trop élevées
Le fait marquant reste la sécheresse qui perdure. Les quelques pluies sur le territoire ont permis de « sauver » les semis et de rendre les conditions favorables. Cependant, certains secteurs ont dû composer avec un vent trop insistant. « Le vent nous embête pour les traitements en pré-levée. On en a eu toute la semaine dernière. Il fallait vraiment trouver une fenêtre. J’ai réussi, mais il ne faut pas traîner car avec les températures élevées, le blé lève vite », explique François Michaud, éleveur à La Limouzinière. Les températures élevées sont aussi un sujet d’inquiétude. En effet, avec des blés qui sortent très vite, on redoute dans les jours à venir la pression des ravageurs, pucerons en tête.

Delphine Cordaz
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08