Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - « Le consommateur veut du sens et du lien »  

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 13/06/2022 à 15:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - « Le consommateur veut du sens et du lien »  

Les circuits courts ont-ils un avenir assuré ? Est-ce la fin des supermarchés. L’avis de Stéphane Gouin, enseignant-chercheur en marketing, stratégies commerciales, grande distribution et comportements alimentaires à l’Agrocampus Ouest (Rennes).

Comment ont évolué les circuits courts en agriculture ?  
Stéphane Gouin : Les agriculteurs ont toujours cherché à compléter leurs revenus ou à créer une nouvelle activité en élargissant le spectre de leur métier de producteur. Depuis une vingtaine d’années, la vente à la ferme s’est développée en défendant ainsi cette multifonctionnalité de l’agriculture. Plus récemment, certains ont introduit de nouveaux modes de vente directe comme les distributeurs automatiques pour le lait. Le confinement a permis aux commerçants de proximité, dont les agriculteurs, de redécouvrir que le circuit court pouvait être une belle planche de salut jusqu’à parfois remplacer la grande distribution. Depuis deux ans, on sent que les agriculteurs veulent se diversifier, ouvrir leurs productions à des modes distributifs de proximité plus larges.
Est-ce que cela répond vraiment à une demande durable du consommateur ?  
Le consommateur cherche du sens à ce qu’il consomme ; du lien ; et surtout il veut montrer que notre système actuel a atteint ses limites. Les ménages ont pris conscience des alternatives à l’industrie agroalimentaire, qu’ils peuvent consommer plus simplement, avec moins d’emballage, moins de carbone. Les plus âgés veulent manger mieux et en ont les moyens ; les plus jeunes, eux, n’ont pas ce budget mais veulent agir pour changer de modèle. 
Selon vous, quels seront les modèles de demain ?
Je crois que la vente via internet va encore davantage se développer : elle a grossi neuf fois plus vite que le commerce classique. Cela répond aux habitudes des nouvelles générations qui utilisent instinctivement leur téléphone. C’est aussi un moyen d’économiser. 
Je ne crois pas trop en la généralisation des systèmes de vente automatique comme les distributeurs car d’une part, ils ont un coût non négligeable et d’autre part c’est une vente « muette » (anonyme) au même titre qu’un supermarché. Le consommateur veut, au contraire, pouvoir échanger avec celui qui produit. Selon moi, cette évolution est une vraie lame de fond, ce n’est pas un épiphénomène. 
Est-ce alors la fin des grandes surfaces ?  
Les GMS réalisent aujourd’hui 85 % du chiffre d’affaires des produits alimentaires. Elles existeront toujours demain mais différemment, notamment à travers le drive ou le digital, car leurs dirigeants ont compris que les hypermarchés ne correspondent plus aux attentes des consommateurs. 
En fait, demain, le commerce alimentaire passera, selon moi, par un triptyque : le soft discount (GMS) à travers le drive, l’internet et la vente physique ; le hard discount (Aldi, Lidl, etc.) qui a déjà su évoluer et s’adapter avec des surfaces moyennes, des prix compétitifs et des produits centrés sur l’essentiel ; des lieux de vente de produits plaisirs mixant proximité, qualité d’accueil et convivialité. 
Le prix c’est quand même l’argument roi, non ?
Au même niveau que l’habillement, l’alimentation est le premier poste de dépenses que l’on compresse quand il faut faire des économies. On se concentre alors sur les produits basiques. Dans ce sens, les circuits courts peuvent être une réponse quand ils proposent simplement des aliments essentiels. Mais… ces produits ne sont pas forcément moins chers. Le consommateur peut être prêt à débourser un peu plus pour des aliments qu’il ne trouvera pas en GMS, des produits qui font sens, locaux, typés et meilleurs gustativement. Dans un magasin de produits locaux, on achète des produits qui font envie et ça… on l’a perdu en GMS.

Catherine Baty 


 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08