Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Et puis survint la sécheresse…

Stéphanie Michel - webmaster
Le 08/11/2022 à 18:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Et puis survint la sécheresse…

Un fourrage de qualité a permis une production de lait correcte, les prix des produits sont affichés à la hausse… mais la sécheresse et la hausse des charges ont troublé les premiers signes encourageants soulevés par Seenovia.

« On va parler du passé mais qui est loin de la réalité d’aujourd’hui… le monde économique a changé depuis le printemps », a prévenu Frédéric Tattevin, responsable de marché Économie – Projet – Filières – Bio à Seenovia, lors de la présentation des résultats de campagne 2021-2022. Malgré un nombre d’élevages en baisse (5 045 en 2021-2022 contre 5 272 en 2020-2021), « la marche en avant de la productivité par vache reprend. Autant, entre les années 2000 à 2020, il y a eu une stagnation, cette année, on a obtenu +200 kg de lait par vache, sans grosse évolution sur les taux. On a une hausse de la productivité sur les trois races (prim’holstein, normande, montbéliarde) », se réjouit le représentant de l’entreprise de conseil. Plusieurs facteurs expliquent cette embellie : « une intensification des systèmes, plus de robots, un prix du lait porteur et aussi  une qualité exceptionnelle de fourrage en 2021 », liste Frédéric Tattevin.

La hausse du prix sera-t-elle suffisante ?
Mais les réjouissances ont été vite pondérées, « on verra comment se passent 2022-2023. Jusqu’à l’été, on était bien sur les élevages laitiers. Puis, on n’a pas eu de pâturage cet été. Ça va coûter cher sur les élevages. Le prix moyen des concentrés a augmenté de 5 € la tonne tous les mois au fil de l’année, puis de 13 € en mai et de 17€ en juin… et ça s’accélère ! Mais les bons contrats de l’an dernier sont terminés », avertit le spécialiste. Les éleveurs se trouvent face à un effet ciseaux : moins de pâturage et des concentrés plus onéreux ! « L’achat des engrais sera cher en 2023. Ça va se compliquer. Heureusement, le prix du lait a augmenté, il faut que cela continue. Même si on peut se satisfaire d’un prix à 402 € les 1000 litres sur la dernière campagne. En bio, le prix reste stable autour de 475 €. La filière bio est déconnectée du conventionnel », constate-t-il.


Delphine Cordaz
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08