Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - La géobiologie au service de l'élevage

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 11/10/2022 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - La géobiologie au service de l'élevage

La géobiologie est la science ou la technique axée sur la qualité vitale d’un lieu par détection des ondes pouvant influencer le développement des organismes vivants (humains, animaux, végétaux, minéraux).

Autrefois limitée à la seule recherche des rayonnements naturels d'origine tellurique (eau souterraine, faille), la géobiologie doit de nos jours tenir compte des rayonnements des champs électromagnétiques d’origine artificielle (lignes HTA, relais téléphoniques, éoliennes, photovoltaïques…).
Phénomène naturel
Un diagnostic géobiologique avant l’implantation d’un bâtiment permet de déterminer le passage des veines d'eau et des failles à l'intérieur de l’édifice afin de le positionner dans une zone favorable. Ainsi les zones perturbées vont être placées dans les aires de parcours et non sur les zones où les animaux séjournent longtemps telles que les surfaces de couchage, logettes, nids… Mais il faut aussi éviter les surfaces techniques comme la salle de traite, le robot, ou encore l’atelier de transformation, lieu où les micro-organismes travaillent à la maturation et l’affinage des produits. Ces détections permettent de diminuer les facteurs de risque, et d'optimiser le règne du vivant.
Les veines d’eau et les failles sont des lieux propices au transport des électrons (courants). Elles servent de véhicule pour arriver jusqu’au bâtiment. Ce dernier représente un milieu favorable aux différents courants quels qu’il soient puisqu’il s’agit d’un espace humide et chaud composé de beaucoup de structures métalliques. Par leur instinct naturel, les animaux chercheront à éviter ces zones perturbées :

  • En se couchant à l’extérieur, provoquant ainsi des zones non fréquentées dans un bâtiment, toutes espèces confondues.
  • En refusant l’entrée en salle de traite, induisant une augmentation du stress (bouses, piétinement…).
  • En pondant au sol, augmentant le ramassage manuel.

Phénomène artificiel
Les animaux sont environ 10 fois plus sensibles aux courants électriques que les humains (5 000 ohms pour les humains, 500 ohms pour les bovins) du fait de deux éléments :
  • La tension de contact qui mesure (en volt) le courant passant entre une structure métallique, l’animal et le sol. Si une différence existe entre la structure métallique et le sol, le courant passera par l’animal pour être évacué par le sol.
  • La tension de pas (se mesurant aussi en volt). Elle apprécie la tension entre les pattes avant et arrière des animaux. S’il existe une différence, le courant passera des pattes avant, par exemple, aux pattes arrière en passant par le corps de l’animal.
De plus l’animal est, comme nous, composé de 60 à 80 % d’eau, favorisant ainsi le transfert du courant.
Une bonne terre
La prise de terre est un moyen d’évacuer les courants parasites d’une structure métallique ou d’un appareil électrique à la terre. Pour cela, le principe est de créer une grosse différence de potentiel électrique entre le bâtiment et la prise de terre. Le courant allant du potentiel électrique le plus fort vers le plus faible, il sortira ainsi du bâtiment. Le mécanisme est basé sur la loi d’Ohm. Sachant que le bovin est sensible à 500 Ohms et à 1 milliampère, un bovin parcouru par une tension supérieure à 0,5 volt ressent celle-ci, ce qui engendre un changement de comportement.
Pour avoir une valeur de terre inférieure à 16 ohms, un simple piquet de terre ne suffit pas. Il faut travailler les terres avec la méthode des 3 piquets ou installer une grille de fouille en cuivre (élément très coûteux donc peu préconisé). De plus, il faudra prendre en compte d’autres éléments dans l’implantation de la terre comme :
  • La localisation de la terre de neutre d’Enedis puisque les courants reviennent toujours à leur point d’origine par le chemin le plus court. Ainsi nous éviterons qu’un bâtiment soit dans l’axe entre la terre de neutre et la terre électrique.
  • L’absence de veine d’eau et de failles dans la terre électrique afin que le courant ne revienne pas dans le bâtiment.
  • L’éloignement de plus de 20 mètres de toute autre terre (terre ENEDIS, terre clôture, terre bâtiment)
  • L’irrigation ou l’humidification de la terre lors de périodes de très fortes chaleurs afin d’optimiser la différence de potentiel entre le bâtiment et la terre.
Tout cela demande une démarche particulière et un savoir-faire pour que l’ambiance du bâtiment d’élevage soit à l’optimum du bien-être animal.
Liaison équipotentielle
Les liaisons équipotentielles servent à relier toutes les structures métalliques entre elles afin d’avoir une tension constante à l’intérieur du bâtiment. Comme il n’y a plus de différence entre les structures, aucune tension de contact ne sera présente, donc plus de décharge électrique entre les éléments métalliques, les animaux ou les humains. Une fois reliées ensemble, il conviendra ensuite de les relier à la terre électrique afin d’évacuer le courant parasite ou vagabond à la terre. Pour que cela fonctionne efficacement, il faudra absolument que la terre électrique de l’élevage soit de très bonne qualité (inférieure à 16 ohm). Les éléments à relier en priorité sont, par exemple :
  • Les cornadis, les logettes, les barrières, les bacs à eau...
  • Les barres avant, les barres arrière, le lactoduc, le système de lavage, les néons … à l’intérieur de la salle de traite.
  • Les nids, les pipettes, les chaînes d’alimentation...
Chambre d’agriculture Pays de la Loire
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08