Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - La race rouge des prés : des atouts à faire valoir

INFAGRI85 // 02 51 36 82 04
Le 21/10/2022 à 08:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - La race rouge des prés : des atouts à faire valoir

Emblématique de la région, la rouge des prés a connu de très fortes évolutions au cours des dernières décennies. Dans un environnement difficile pour la production de viande bovine, son avenir est incertain. Pourtant, il faut être conscient de ses avantages et de ses inconvénients.

Ces dernières années, la race rouge des prés a reculé deux fois plus vite que le reste du cheptel allaitant. À sa décharge, l’essentiel de la population se situe dans un bassin fortement exposé à une double pression (spécialisation laitière, conjoncture céréalière). En conséquence, la race se rétracte sur son bassin d’origine (Mayenne, Ouest Maine-et-Loire, Nord-Est Loire-Atlantique). Au rythme actuel, d’ici une demi-douzaine d’années, la race pourrait rejoindre celles qui représentent moins de 15 000 vêlages/an. Malgré tout, elle dispose de quelques avantages…                                                                                                      
1 La docilité
Jusque dans les années 1980, la race était mixte. De ce fait, pendant les décennies précédentes, la pression génétique a permis d’éliminer les animaux les plus vifs. La docilité est donc un caractère bien établi dans la race, facilitant la manipulation.
2 La capacité d'ingestion
La rouge des prés possède l’une des plus fortes capacités d’ingestion du monde bovin. Cela permet de valoriser beaucoup de fourrage, y compris au cours des périodes à forts besoins. Un système fourrager cohérent doit comporter une part importante de pâturage, d’ensilage, d’enrubannage, de foin… et avoir un recours limité aux aliments concentrés.
3 La croissance
Dans le domaine de l’engraissement des femelles et des mâles, les croissances montrent des animaux qui s’alourdissent facilement. Attention, cette race peut être concernée par un état excessif si l’élevage ou l’engraissement se prolongent. Piloter la note d’état corporel régulièrement devient un enjeu important.
4 La production laitière
Considérée tardivement comme une race mixte, la production laitière n’a pas été négligée. À ce titre, elle est bonne et rarement limitante. Couplée à de bonnes qualités d’élevage et d’allaitement, cela en fait une bonne mère suitée.
5 La gémellité
Naturellement, la race possède l’un des meilleurs taux de gémellité. Mais attention, si le phénomène peut améliorer le nombre de veaux  sevrés, il peut aussi nécessiter un surplus de soins aux veaux.
6 Les chaleurs
Elles sont expressives, facilitant la conduite de la reproduction. Peu de risque d’avoir à détecter des chaleurs silencieuses.
Le revers de la médaille
Les inconvénients de la rouge des prés tournent essentiellement autour des conditions de vêlage (plus difficiles), de la vitalité et de l’élevage des veaux (plutôt lourds à la naissance, ils méritent une attention particulière au cours des premiers jours). Cela révèle le besoin d’avoir une réflexion globale sur la reproduction. La difficulté fréquemment observée, c’est la volonté de faire vieillir les génisses pour miser sur leur gabarit au vêlage. Cela peut être un mauvais calcul car, dans ce cas, les génisses prennent aussi de l’état ne garantissant pas plus de facilité de vêlages en vieillissant. Travailler sur les qualités maternelles est la condition pour baisser l’âge au vêlage des génisses. Cela semble un levier susceptible de limiter les inconvénients évoqués. Or, nous disposons des outils (pesée des génisses et station d’évaluation) permettant de travailler ces deux axes.
Enfin, le rendement de carcasse des animaux de race rouge des prés est médiocre, au regard des performances des autres races spécialisées viande bovine. Cela cantonne cette race aux catégories standards sur les circuits longs. Pour s’en affranchir, des éleveurs développent des stratégies plus directes (comme les circuits courts) ou basées sur l’identification (lire encadré ci-dessous). Les autres stratégies de valorisation dépendent beaucoup du poids des animaux vendus. Elles sont plus exposées en cas de conjoncture difficile et supposent de bien maîtriser les coûts de production.

Chambre d’agriculture Pays de la Loire

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : La ceinture sauve des vies
Les unes de la LAA
LAA du 09/12/22LAA du 02/12/22LAA du 25/11/22LAA du 18/11/22LAA du 11/11/22LAA du 04/11/22LAA du 28/10/22LAA du 21/10/22LAA du 14/10/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08