Agri44
Accueil > Actualités

Pratique - Buses à injection d’air et haie font la paire pour protéger les riverains de la dérive

Le 12/07/2023 à 10:36 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pratique - Buses à injection d’air et haie font la paire pour protéger les riverains de la dérive
©Arvalis

En associant les buses à injection d’air et les haies, la dérive des produits phytosanitaires est réduite de plus de 90 % par rapport à une buse classique utilisée sans haie. 

Comment concilier application des produits phytosanitaires et protection des riverains ? C’est ce qu’ont étudié durant deux ans Arvalis, le CTIFL, l’IFV, ainsi que l’Inrae et l’Acta à travers le projet Capriv. Côté grandes cultures, les expérimentations se sont divisées en trois temps : tester l’efficacité des matériels homologués pour réduire la dérive (en 2021), celle de la haie (en 2022) et évaluer la combinaison des deux.

Pour le matériel, une buse à fente classique (XR-Teejet) sert de référence. Trois buses à injection d’air, correspondant aux trois classes de réduction de dérive homologuées, ont été choisies : la CVI-Albuz (pour la classe 66 %), la ID-Lechler (75 %) et la TTI-Teejet (90 %).

Des simulations à deux stades du blé

Pour mesurer l’efficacité du matériel, l’application d’un fongicide a été simulée à deux stades du blé (Deux nœuds et Dernière feuille étalée - DFE) à l’aide d’un pulvérisateur porté de 24 m et d’une bouillie (appliquée à la dose de 80 l/ha) composée d’eau et du colorant Brillant Sulfaflavine. Dans le dispositif, le vent était perpendiculaire (+/-30°) à la zone traitée et dirigé vers la zone d’échantillonnage (figure 1).

Trois types de collecteurs ont été positionnés à différentes distances de la zone traitée :

  • des boîtes de Pétri pour mesurer la dérive sédimentaire ;
  • des fils PVC horizontaux (positionnés de 0,5 m à 6 m de hauteur) pour mesurer la dérive aérienne ;
  • des mannequins en 2D équipés de t-shirts en coton.

En 2022, une haie naturelle était présente entre 1,5 et 4 m, et deux distances de collecte ont été ajoutées à 15 et 25 m de la zone traitée.

Des performances antidérives de buses supérieures aux prévisions

Il en ressort que la réduction de dérive sédimentaire, par rapport à la buse de référence XR, est supérieure à celle déterminée en soufflerie pour leur homologation (figure 2). En effet, elle est de 64 % à Deux nœuds et de 79 % à DFE pour la buse CVI, de 86 % à DFE pour la buse ID (non validée à Deux nœuds) et de 97 % pour la buse TTI aux deux stades.

Un effet de la distance est également observé : plus on s’éloigne du point d’émission, plus la dérive est faible. Dès 2 m par rapport à la zone traitée, la dérive est même très faible pour les buses à injection d’air (< 0,5 % du volume appliqué) par rapport à celle de la buse à fente classique (< 3 % du volume appliqué).

Pour la dérive aérienne, la réduction enregistrée des buses à injection d’air est également proche voire supérieure à celle déterminée pour leur homologation : de 56 à 83 % pour la buse CVI, 86 % pour la buse ID (non validée à Deux nœuds) et de 90 à 94 % pour la buse TTI aux deux stades végétatifs du blé (figure 3).  Un effet de la hauteur est aussi observé : plus on accroît la hauteur de prélèvement et plus la dérive aérienne est faible. Ce fait est beaucoup moins marqué pour les buses à injection d’air puisqu’elles ont une faible dérive dès le fil le plus bas (excepté la CVI à Deux nœuds).

Dès 4 m de hauteur, la dérive est très faible pour les buses à injection d’air (< 0,5 % du volume appliqué) par rapport à la buse à fente classique (< 1,5 % du volume appliqué). On observe une adéquation parfaite entre la classe de réduction de dérive de la buse en question et sa réduction de dérive aérienne en conditions extérieures.

L’exposition des riverains a été difficile à mettre en évidence car des problèmes d’extraction du traceur sur le coton sont venus perturber les mesures. Néanmoins, avec seulement 50 % de traceur extrait, on retrouve une nette différence entre la buse de référence et les buses à injection d’air.

La haie réduit la dérive d’au moins 70 %

En 2022, le même dispositif a été mis en place mais en présence d’une haie entre la zone traitée et la zone d’échantillonnage. Le traceur a été remplacé par la Sulforhodamine B. La haie naturelle utilisée dans le dispositif est majoritairement composée de troènes, pruneliers, noisetiers, cornouillers (mâles et sanguins) et de merisiers. Il s’agit d’une haie « basse taillée au carré de type buissonnante » ; sa longueur varie entre 1,90 et 3,68 m et son épaisseur, entre 1,67 et 3,20 m (photo).

Le potentiel de réduction de dérive est important post-haie, quelle que soit la buse utilisée par rapport à la même buse testée sans haie. En définitive, la haie permet de réduire la dérive de plus de 70 %, équivalent à elle seule à une buse homologuée à 66 %, voire à 75 %. 

La combinaison de moyens : le duo gagnant

En 2022, les essais ont évalué l’intérêt de combiner buses à injection d’air et haies sur la réduction de la dérive. Pour cela, les données issues des essais 2022 (en présence de haie) ont été comparées à la buse de référence XR utilisée sans haie en 2021. La comparaison des expérimentations sur deux années différentes, liée au caractère naturel de la barrière physique testée (inamovible), ne constitue pas un biais méthodologique suffisant pour affecter les pourcentages de réduction de dérive obtenus. Les conditions météorologiques ne variaient pas plus entre les deux années qu’au sein d’une même expérimentation réalisée sur deux journées consécutives.

En moyenne, combiner la haie avec une buse à injection d’air revient à réduire la dérive sédimentaire ou aérienne de plus de 90 % par rapport à la buse de référence utilisée sans haie. Ce dispositif permet très largement de respecter la réglementation sur les distances de sécurité des résidents et personnes présentes (DSRPP). À noter que cette réglementation est très précautionneuse compte tenu des faibles pourcentages de dérive observés dès 2 m.

Pour ce qui est de l’installation de haies, ce fait dépasse le périmètre agricole et doit être réfléchi à l’échelle du territoire, en concertation avec tous ses acteurs.

Arvalis en collaboration avec Upterra

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24LAA du 22/03/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08