Agri44
Accueil > Actualités

Préparer sa saison de pâturage pour la réussir

Delphine Cordaz
Le 18/01/2023 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Préparer sa saison de pâturage pour la réussir
Chambre PDL

Quelques conseils pour redémarrer la saison.

2022 aura laissé des traces dans les prairies. Année marquée par des aléas qui ont contraint la pousse sur les deux-tiers de l’année et qui lui fut très favorable sur le dernier tiers. Quoi qu’il en soit, cela va laisser des traces avant d’attaquer la nouvelle saison.

Quelle que soit la météo, quelques points sont toujours à réaliser pour se mettre en bonnes conditions pour bien démarrer la campagne :

Avec l’hiver, viennent les travaux d’entretien des haies. Il faut assurer les coupes de bois et les gros travaux d’entretien qui permettront de garder une végétation saine, et qui ne posera pas de soucis en cours d’année sur les clôtures.

C’est le temps de réfection et d’amélioration des clôtures des paddocks car il y a moins d’animaux dans les parcelles. C’est un temps propice pour éliminer les gênes remarquées lors de la saison précédente et ainsi se faciliter le travail pour la saison à venir.

La qualité des accès est primordiale pour un bon démarrage, principalement en cas de conditions météo défavorables. La météo hivernale met en avant les passages plus délicats des chemins qui méritent une amélioration (empierrement, sablage, entrée/ sortie supplémentaires, etc.).

 

Mettre à l’herbe en 2023

Le déprimage est toujours une étape clé pour introduire la conduite de l’herbe de la saison à venir.

Cette année, il doit permettre :

  • De nettoyer la prairie en sortie hiver (« remise à zéro » retrait de la vieille végétation) afin d’enclencher un nouveau cycle/une nouvelle production avec les parcelles qui n’ont pas été nettoyées à l’automne ou qui ont déjà beaucoup repoussé

  • De bien effectuer une transition alimentaire progressive donc sans risque pour les animaux

  • De créer un décalage de pousse entre les paddocks pour faciliter la conduite de la saison

  • De booster la production de la prairie en la forçant à taller et en amenant de la lumière au trèfle et ainsi peut-être rebooster des parcelles un peu abîmées par les aléas de 2022

 

En premier lieu, la pousse quasi-permanente de cet hiver a permis d’accumuler de la biomasse. Les traces de l’hiver seront d’autant plus importantes que les prairies auront été peu nettoyées à l’automne (parcelles éloignées…).  L’avantage à la mise à l’herbe est que les animaux ne font pas les difficiles pour ce premier tour et que tout se mange. De plus, ce stock sur pied doit permettre de faire quelques économies au silo parfois déjà trop diminué.

 La remise à « zéro » (toujours pas moins de 5 cm de hauteur d’herbe à la sortie des animaux de la parcelle) va permettre de retirer la végétation qui a subi les aléas de l’hiver pour enclencher la reprise progressive au fil de l’allongement de la durée de jour. Les plantes « nettoyées » vont redémarrer, taller et donc densifier la prairie, et ainsi augmenter le volume de repousses pour les tours suivants.

 

En pratique

Chaque paddock commencé doit être « fini » avec une hauteur à la sortie des animaux de 5 cm. 

Ce premier tour doit se terminer d’ici début avril selon les parcelles et les sols.

 

Plus la surface est grande, plus il faut commencer tôt. Attention cependant à ne pas faire ce 1er tour trop rapidement (1 mois minimum), sinon toute la végétation sera au même stade alors que l’on cherche à créer un décalage de stade entre les paddocks. Pour mettre en place ce décalage, plusieurs moyens sont  possibles selon le type d’animaux :

En bovin lait, on peut réguler avec la durée d’accès au pâturage et en ajustant la ration distribuée à l’auge. En bonus, cette technique permet de bien faire une transition progressive.

En production de viande, la progressivité va se faire en démarrant avec quelques animaux ou un faible chargement et en augmentant progressivement au fil de l’augmentation de la pousse. On choisira des animaux suffisamment robustes pour supporter des aléas météo  encore  marqués si besoin.

Ce décalage enclenchera le début de la saison et facilitera la conduite pour la suite de la saison en limitant le risque de se faire déborder par l’étalement des stades de reprise.

Attention aux transitions alimentaires qui sont toujours des moments de fragilité pour les animaux. Il est important d’essayer de réunir de bonnes conditions météo et une ration plus fibreuse pour faciliter le passage à l’herbe. Un complément de fibres et/ou de magnésium peut s’envisager selon les cas de figures.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24LAA du 22/03/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08