Agri44
Accueil > Actualités

[COVID-19] Les vides sanitaires fortement prolongés

Estelle Bescond, Journaliste LAA // 06.45.70.36.68
Le 04/05/2020 à 12:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
[COVID-19] Les vides sanitaires fortement prolongés

Inquiets, les professionnels de la filière du canard à rôtir demandent des mesures pour faire face aux difficultés liées à la crise du Covid-19.

« Là, nous allons avoir neuf semaines de vide. On remplit le 5 juin. Ceux qui ont des bâtiments plus anciens peuvent avoir jusqu’à quinze semaines de vide. » A Besné, Jean-Marie Chateau a créé un atelier canards de chair en 2018 en investissant environ 450 000 euros dans un bâtiment spécifique de 2300 m2 sur caillebotis avec racleurs. « Grâce à cela, Sophie, ma femme, a pu s’installer en Gaec avec moi au 1er mars 2018 et on a rempli la première bande le 27 juin 2018. Moi je m’occupe des vaches allaitantes, 150 mères et la suite, depuis 2007. » Le couple s’est engagé sur trois bandes et demi par an, soit 20 000 canetons en moyenne par bande dont 15 000 mâles et le reste en femelles. 

Alors que la première année s’est bien passée pour le couple, début 2020, le Gaec du Bourg a dû faire cinq semaines de vide alors que « l’on fait trois ou quatre semaines de vide en temps normal pour avoir nos trois bandes et demi par an : les cannettes partent au bout de dix semaines et les mâles après douze semaines ». 

Cette année, la Cavac, le groupement avec lequel travaille le couple, mise sur 2,8 bandes « car il n’y a plus de débouchés : un canard sur deux part à l’export et environ un sur trois dans les restaurants. Les frigos sont plein alors les abattoirs prennent le minimum. On est tous dans la même situation et déjà avant la crise sanitaire les difficultés commençaient » dans cette filière fragilisée l’an passé par une surproduction européenne. 

L’Anvol, l’interprofession volaille de chair, tire la sonnette d’alarme. Plus de 70 % des débouchés sont à l’arrêt. « En raison de cette situation catastrophique, les stocks d’invendus sont à un niveau historique et les lieux de stockage saturés. De nombreux intervenants de la filière risquent de déposer le bilan : éleveurs, accouveurs, abattoirs. Sans accompagnement, plus de 35 % des éleveurs et des ateliers de reproduction pourraient faire faillite d’ici l'été, tandis que les autres continueraient à travailler à perte durant un minimum d’un à deux ans. »

Pour Jean-Marie Chateau, la situation est encore gérable : « Si ça ne dure qu’un an, je pense que l’on va réussir à tenir. Mais il faut que ça reparte ou que l’on soit aidé. Pour le moment, le groupement n’en sait pas plus. Certains éleveurs ont démonté les caillebotis pour faire du poulet. J’espère que ça va repartir parce que dans notre bâtiment, on ne peut faire que du canard. Ca commence à être inquiétant. » 

Surtout qu’il y a deux ans, « les organisations professionnelles cherchaient des producteurs de canards car il en manquait. Il était dit que le parquet était vieillissant et que le marché était porteur. Et aujourd’hui, voilà où l’on en est. J’espère que les groupements vont aider les éleveurs car cette situation va mettre en difficulté une partie des exploitations », déplore Christophe Labour, responsable de la section avicole de la FNSEA 44. 

Les demandes de la filière

La filière « en appelle aux distributeurs pour assurer une meilleure mise en avant de leurs produits estampillés œVolaille Française” » et demande aux enseignes de mettre en place des « actions de promotion d’urgence et de pouvoir bénéficier d’une plus forte présence de ces produits dans les réseaux Drive, e-Commerce et magasins de proximité ». Les professionnels réclament « en particulier une adaptation des mesures existantes aux particularités de leur filière et attendent notamment du fonds de solidarité et du chômage partiel qu’ils soient ajustés à la singularité du secteur agricole et de leurs activités d’élevages ». Pour faire face à « l’accumulation des stocks de viandes invendues, ils souhaitent que l’aide au stockage privé soit élargie à la volaille pour soulager les frigos saturés ».

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Un semis de couverts par drone

Les unes de la LAA
LAA du 10/07/20LAA du 03/07/20LAA du 26/06/20LAA du 19/06/20LAA du 12/06/20LAA du 05/06/20LAA du 29/05/20LAA du 21/05/20LAA du 15/05/20
21°
Vendredi
10/07/2020
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08