Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Adapter son matériel pour réduire ses émissions d’ammoniac

INFAGRI85 // 02 51 36 82 04
Le 29/03/2022 à 08:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Adapter son matériel pour réduire ses émissions d’ammoniac

Une journée d'échanges sur l'épandage et la méthanisation*, organisée par la Fédération régionale des cuma de l’Ouest, a eu lieu jeudi 17 mars à la ferme expérimentale de Derval.

Les rejets de l’azote dans l’air sont sources de pollution. Pour sensibiliser sur les risques environnementaux, la Fédération régionale des cuma de l’Ouest a organisé jeudi 17 mars à Derval un temps fort dédié à l’épandage et à la méthanisation*.

Limiter les rejets d’ammoniac
L’après-midi a débuté par la présentation de deux ateliers thématiques. Le premier a servi à présenter l’intérêt des cultures à vocation énergétique pour alimenter le méthaniseur (lire dans notre prochaine édition). Quant au second, il était axé sur les solutions pour la réduction des émissions d’azote ammoniacal (NH3) dans l’air suite à l’épandage de lisier ou de digestat. « En France, 97 % des émissions d’azote ammoniacal sont d’origine agricole, dont 20 % sont générés par l’épandage », indique Hervé Masserot, expert en épandage pour le réseau cuma Ouest. Le plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques (Prépa) prévoit une réduction des émissions d’ammoniac de 13 % d’ici 2030 et l’interdiction des outils les plus émissifs en NH3, comme la buse palette. « Bien choisir son matériel d’épandage permet de réduire considérablement la volatilisation de NH3, dont le pic est maximal six heures après l’épandage. » Un enfouisseur polyvalent, un enfouisseur de prairie et un pendillard bas permettent de réduire respectivement de 97 %, 92 % et 77 % la volatilisation de NH3 dans l’air par rapport à une buse. Certes, l’enfouissage consomme davantage de carburant : jusqu’à quatre litres par hectare supplémentaire mais il ne nécessite qu’un seul passage.

Démonstration de cinq tonnes à lisier
Pour appuyer l’intérêt des enfouisseurs par rapport aux buses en termes d’émissions d’ammoniac, une démonstration de cinq tonnes à lisier, dont quatre avec enfouisseur et une avec pendillard, a été réalisée. « Nous avons fait appel aux constructeurs de la région pour qu’ils consultent les ETA et les cuma locales pour nous fournir du matériel de démonstration », précise Jérôme Lenouvel, chargé de missions Environnement-machinisme à la FRCuma. Les relevés volatiles de NH3 après le passage de chaque enfouisseur, étaient compris entre 0,25 ppm et 0,5 ppm et étaient de 0,5 ppm avec le pendillard, valeurs bien inférieures à celle d’une buse (environ 4 ppm). De quoi inciter les éleveurs à se tourner vers de nouveaux outils, plus respectueux de la qualité de l’air.

Marie Hilary

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Websérie Ferme Laitière Bas Carbone
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 24/06/22LAA du 17/06/22LAA du 10/06/22LAA du 03/06/22LAA du 26/05/22LAA du 20/05/22LAA du 13/05/22LAA du 06/05/22LAA du 29/04/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08