Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Pourquoi poursuivre en BTS ?

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 13/05/2022 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Pourquoi poursuivre en BTS ?

Si le bac pro reste le diplôme le plus sollicité en filière agricole, le niveau BTS deviendra de plus en plus incontournable pour se préparer aux évolutions de l’agriculture.

« Être chef d’exploitation aujourd’hui c’est être réactif, polyvalent, en connexion avec son environnement, son territoire… Ce sont à ces compétences que prépare un BTS Acse (Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) », explique James Aubry, directeur de la MFR de Carquefou qui propose ce diplôme en partenariat avec le lycée Nantes-Terres-Atlantique. 65 % de ses étudiants post-bac ont un projet d’installation à moyen ou long terme. Pour le chef d’établissement, le bac pro est devenu « insuffisant pour celui qui voudrait devenir chef d’exploitation, car l’agriculture exige de plus en plus d’analyses, de capacités de prospective, une ouverture d’esprit ».
Méthanisation, filière bois, transformation, commercialisation… les sujets abordés dans le programme du BTS Acse de Carquefou se sont affinés, diversifiés, avec l’ambition de connecter les jeunes « aux agricultures telles qu’elles le seront demain ». James Aubry, l’admet « pour suivre un BTS, il faut être motivé, ne pas être déjà essoufflé par le bac ». Le directeur insiste pourtant sur l’encouragement des bacheliers hésitants, car une vie professionnelle démarrée tôt limitera un retour en formation supérieure.

70 à 80 % non issus du milieu
Dans les salles de classe des années 2020, une donnée significative : 70 à 80 % des étudiants en BTS Acse à la MFR ne sont pas issus du milieu agricole (leurs parents ne sont pas agriculteurs), et la mixité garçon-fille s’équilibre (alors que les filles ne représentent que 35 % des effectifs en bac pro). « Des élèves diplômés d’un bac général scientifique côtoient des Stav (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), des jeunes issus de la filière Paysage », dépeint aussi James Aubry positivant sur « cet amalgame qui fonctionne bien » tandis que « les immersions en exploitations permettent aux élèves au profil moins technique de se consolider progressivement ».
Depuis deux ans, le cursus par apprentissage (54 semaines en entreprise) s’est nettement dynamisé : les BTS en statut scolaire* sont même devenus minoritaires (35 % des BTS de la MFR). Les campagnes de communication du ministère, les avantages financiers activés depuis deux ans, l’intérêt de la gratification salariale pour les jeunes, ont donné un élan significatif à l’apprentissage, « qui n’est plus une voie de garage ». Reste à savoir si cet engouement se maintiendra dans le temps alors que les aides exceptionnelles à l’embauche devraient s’arrêter en juin. « Il est possible de démarrer son BTS en statut étudiant et de basculer en apprentissage et inversement », rappelle James Aubry pour lever toute inquiétude.

En apprentissage ?
S’il est « rare qu’un jeune ne trouve pas de maître d’apprentissage, tous les étudiants ne sont pas capables de devenir salarié dans une même entreprise durant deux ans », remarque le directeur de la MFR. James Aubry a d’ailleurs une formule : « un jeune en début de BTS est un bac plus deux mois ! », soulignant ainsi que l’autonomie et la capacité de structuration du travail s’acquièrent progressivement, notamment par l’accompagnement de l’équipe pédagogique. Depuis la réforme du bac, se déroulant en trois ans au lieu de quatre ans, les élèves en première année de BTS ne sont pas tous majeurs. James Aubry note aussi qu’au-delà des profils plus hétérogènes de ses étudiants, ils revendiquent « un besoin de confort ». Depuis septembre, la MFR propose douze chambres individuelles spécifiques aux BTS avec salle de bains privative et cuisine commune.

Catherine Baty

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Guerre Ukrainienne : Christiane Lambert
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 26/05/22LAA du 20/05/22LAA du 13/05/22LAA du 06/05/22LAA du 29/04/22LAA du 22/04/22LAA du 15/04/22LAA du 08/04/22LAA du 01/04/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08